Posté par le 25 mai 2014 dans phytothérapie gemmothérapie | Aucun commentaire

0 Flares 0 Flares ×

 

Phytothérapie et teintures mère bio ne sont pas si éloignées de l’aromathérapie qu’il y paraît. Si l’approche est plus classique, il n’en reste pas moins que l’emploi de la phytothérapie et teintures mère bio est aussi une méthode naturelle de rester en bonne santé ou de se soigner par les plantes. Et c’est ce qui compte le plus !

 

Nombre de protocoles de soins en phytothérapie offrent des résultats rapides et durables. Ils ciblent avec précision certains cas de figure et tiennent compte du profil de la personne concernée. Un traitement par cure, sur 3 semaines (et renouvelable), peut fort bien éradiquer un trouble déjà installé.

 

Ainsi, phytothérapie et teintures mère bio représentent une solution naturelle, un recours souvent efficace pour résoudre un problème de manière définitive. Bien sûr, on peut obtenir ce même résultat avec des huiles essentielles, mais l’angle d’attaque est un peu différent. On peut ici agir avec des plantes non aromatiques, de ces plantes médicinales bio qui ne produisent pas d’huile essentielle mais qui contiennent des principes actifs solubles dans l’alcool et que l’on peut extraire et concentrer.

 

Qu’il s’agisse de phytothérapie et teintures mère bio ou d’aromathérapie et huiles essentielles bio, l’important est de bien comprendre que la démarche est similaire. Les remèdes végétaux , quelle que soit leur forme, ne soignent pas seulement le symptôme : ils agissent aussi sur la cause en amont.

 

Les végétaux sont de êtres vivants. Leur utilisation à des fins de bien-être, de prévention ou de soin va réguler certaines fonctions organiques, à savoir l’activité d’un organe ou d’un groupe d’organes précis. Quel que soit votre but au départ, la plante ou la synergie de plantes que vous avez choisie prend soin de vous où et de la façon dont vous en avez besoin. Phytothérapie et teintures mère bio, qui vont soulager en rétablissant un équilibre perdu. La proposition ? Entrer dans une logique différente de celle de la médecine conventionnelle. La prise de médicaments allopathiques a pour but principal de soulager le patient : elle est anti-symptomatique. La phytothérapie – comme l’aromathérapie – traite le sujet dans son ensemble : c’est une méthode holistique.

 

Utiliser des plantes mobilise l’organisme à plusieurs niveaux. Le corps physique est sollicité par l’action drainante, dépurative et immuno-stimulante des végétaux. Dans le même temps,  l’attention que vous allez porter aux changements induits par les soins et à vos prises de conscience feront naître en vous la notion de votre « responsabilité » dans l’apparition du trouble ou de la pathologie. Vous allez comprendre que vous êtes partie prenante à la situation dans laquelle vous vous trouvez. Vous allez vous observer dans le processus de guérison impulsé par les plantes comme dans l’entrée en scène et l’expression libre de vos émotions et de vos pensées.

 

echinacee-pourpre-bio

 

Examinons en détail certaines teintures mère classiques, grands remèdes qui ont fait depuis longtemps leurs preuves et que les médecins prescripteurs choisissent en toute connaissance de cause :

 

- teinture-mère d’échinacée pourpre bio : baisse de l’immunité, lutte contre un état infectieux, énergie générale du corps

 

- teinture-mère de bardane bio : troubles dermatologiques, acné, eczéma (y compris du cuir chevelu), psoriasis, rougeurs cutanées, mycoses cutanées, panaris, boutons et furoncles, ulcères variqueux

 

- teinture-mère de reine des prés bio : inflammations, rhumatismes et articulation douloureuses, courbatures, état fébrile mais aussi rétention d’eau et accompagnement à une perte de poids volontaire

 

- teinture-mère de millepertuis bio : déprime et dépression, tristesse, confusion émotionnelle, choc

 

- teinture-mère de gattilier bio : perturbation hormonale (cycle féminin) dûe à une carence en progestérone engendrant troubles de l’humeur, crise de larmes, boulimie, migraine ; troubles du cycle et pré ménopause, bouffées de chaleur et sueurs nocturnes, baisse de la libido, sècheresse vaginale.

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×