Posté par le 14 septembre 2013 dans Arts de la table | Aucun commentaire

0 Flares 0 Flares ×

La cuisine aux huiles essentielles, c’est une promesse de beauté et de santé ! Car l’utilisation des huiles essentielles dans des crudités, un plat principal ou un dessert apporte la touche finale qui change tout.

Une saveur et un goût… Et en plus, la digestion des aliments est facilitée. Et c’est alors que, du jour au lendemain, les huiles essentielles cessent d’être seulement des produits de santé et de beauté pour devenir aussi… des produits plaisir. C’est ça, la cuisine aux huiles essentielles. Prêt(e) pour tenter l’aventure ?

 

Voici des exemples  de recettes aux huiles essentielles culinaires, goûteuses et simples :

Salade composée basses calories à l’huile essentielle de pamplemousse bio et à l’huile essentielle de verveine odorante bio, car les huiles essentielles amincissantes ne servent qu’à créer ses cosmétiques maison et ses huiles minceur.

Petits plats savoureux pour faire baisser le taux de cholestérol, une huile essentielle ou deux remplaçant avantageusement l’emploi de beurre ou d’huile de cuisson.

Desserts parfumés étonnants, à l’huile essentielle de citron zeste bio ou à l’huile essentielle de mandarine rouge bio pour les plus classiques : des zestes d’agrumes à portée de main toute l’année !

 

La cuisine aux huiles essentielles, vous y avez pensé mais il vous faut un petit coup de pouce. Peu sûr(e) de vous, et notamment par rapport aux dosages et à la façon de procéder au mélange des huiles essentielles avant de les incorporer dans l’ensemble culinaire en cours de préparation, vous hésitez encore.

 

Et pourtant, c’est si simple. En matière de cuisine aux huiles essentielles, le secret, c’est le dosage. 1 à 2 gouttes pour une à 4 personnes, 2 à 5 gouttes de 4 à 8 personnes, à ajouter en fin de cuisson quand c’est possible. Mais rien ne l’impose, rassurez-vous. Faites comme d’habitude, les huiles essentielles bio en plus.

 

L’utilisation des huile essentielles «spécial cuisine» répond aussi à la même logique qu’en aromathérapie : la dilution. La base de dilution sera un corps gras ou autre chose d’approprié aux exigences culinaires. La qualité biologique des produits et le plaisir gustatif avant tout !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×