Posté par le 10 novembre 2014 dans Aromathérapie, Aromathérapie familiale, Huiles essentielles bio, Huiles végétales et macérations solaires | Aucun commentaire

0 Flares 0 Flares ×

En matière d’huiles essentielles contre le hoquet, le principe est simple : il suffit de miser sur l’utilisation d’huiles essentielles aux propriétés antispasmodiques et actives sur la digestion pour le hoquet s’arrête. Pourquoi ? Réponse dans le paragraphe suivant avec Vitalba, votre guide des huiles essentielles bio !

 

Le hoquet, auquel les médecins donnent le nom savant de myoclonie phrénoglottique, est un phénomène réflexe. Il se définit par des contractions involontaires et incontrôlés du diaphragme, autrement dits des spasmes, qui provoquent un inspir brutal. Mais le passage de l’air, freiné par un mouvement de la glotte qui se resserre, fait vibrer les cordes vocales d’une façon très caractéristique. Le hoquet, qui est banal et ne dure pas, représente tout de même une gêne et une incommodité. Il est possible, en employant en massage local des huiles essentielles contre le hoquet, de faire passer cette gêne plus rapidement.

 

Capture d’écran 2014-11-10 à 20.07.49

 

A noter que même l’enfant dans le ventre de sa mère peut avoir le hoquet. Il ne s’agit donc pas systématiquement, comme on le croit, de chasser de l’air anormalement présent l’estomac : le hoquet est phénomène de type respiratoire. Mais il est vrai qu’il est souvent lié  à une dilatation de l’estomac, laquelle appuie sur le diaphragme et génère le spasme en question.

 

La sensation d’inconfort et le fait de ne pouvoir ni parler ni manger librement s’arrête vitre quand on applique une à deux gouttes d’huiles essentielles contre le hoquet. On peut même, anticiper une crise de hoquet en pratiquant cette application juste après un repas trop copieux ou absorbé trop rapidement : geste préventif et salutaire dans les périodes où on a systématiquement le hoquet après chaque repas !

 

En résumé, le hoquet a souvent une origine digestive, mais pas toujours. Voici une liste non exhaustive des facteurs favorisant l’apparition fréquente du hoquet. A vous de corriger ce qui doit l’être, d’avoir recours aux huiles essentielles bio si vous en avez assez de cet inconfort et qu’il semble vous poursuivre sans fin. Ou bien de patienter, selon le cas de figure (dernière ligne) :

 

- reflux œsophagiens (existence non diagnostiquée d’une hernie hiatale), voire début d’ulcère

- ingestion trop rapide de nourriture, absorption d’air en même temps que d’aliments.

- laryngite, toux grasse chronique ou sèche et irritative

- consommation excessive d’alcool, de tabac ou de boissons gazeuses (sodas, eaux minérales)

- fou rire, grossesse (quand le bébé est en siège ou présente déjà un poids important)

 

Pour calmer le hoquet, il faut calmer les contractions du diaphragme. Beaucoup de « trucs et astuces » circulent pour faire cesser un hoquet. Tous ont pour but de détourner l’attention de la personne (lui faire peur, la faire boire la tête à l’envers) pour que le spasme réflexe s’arrête. Cela ne fonctionne pas toujours.

 

Alors, misez sur l’huile essentielle de basilic tropical bio ou sur l’huile essentielle de fenouil doux sauvage bio, à raison d’une à deux gouttes sur le plexus solaire et de part et d’autre des côtes. Par mesure de précaution, mieux vaut ne pas employer ces produits avant 7 ans. Pour les plus jeunes, une trace d’huile essentielle de camomille romaine bio, fortement diluée dans de l’huile végétale de noyau d’abricot bio, par exemple, fera très bien l’affaire. Ou encore plus simple et bien adapté à un très jeune enfant, voire un bébé, un petit massage du ventre avec un peu de macération solaire bio de lavande officinale : c’est souverain !

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×