Posté par le 14 octobre 2014 dans Aromathérapie, Aromathérapie familiale, Huiles essentielles bio, Recettes aux huiles essentielles | Aucun commentaire

0 Flares 0 Flares ×

Vitalba vous invite à découvrir des huiles essentielles pour les voies respiratoires, en complément à l’article précédent qui a pour titre  « Huiles essentielles de l’hiver ». Ce découpage un peu arbitraire a surtout pour but de rendre votre lecture plus agréable car nombre d’affections automnales et hivernales concerne les sphères ORL et bronchiques.

 

Tous les produits cités sont mucolytiques, expectorants, antiseptiques et principalement anti-virales sont à la fois des huiles essentielles de l’hiver et des huiles essentielles pour les voies respiratoires. Leurs bienfaits et vertus peuvent vous protéger des périodes d’épidémie, à condition de les employer régulièrement et que le manque de sommeil, la fatigue et un souci d’équilibre alimentaire ne créent pas une immuno-dépression trop forte, porte d’entrée aux infections virales.

 

Ce qui a été dit de l’huile essentielle d’arbre à thé bio (tea tree bio), du niaouli, de l’huile essentielle de ravintsara bio et bien sûr, de l’huile essentielle de myrte vert bio dont le parfum naturel embaume la terre Corse certains mois de l’année, est valable pour ce qui concerne la sphère respiratoire : décongestion, désencombrement, assainissement du terrain et apaisement de la toux.

 

Quand on parle de voies respiratoires, la plupart d’entre nous pensent surtout aux bronches, et moins spontanément à la voie ORL. Dans la pratique, il n’est pas rare qu’une affection virale qui a commencé comme un rhume ou une laryngite puisse « descendre » et se manifester, quelques temps plus tard en bronchite. Raison pour laquelle nous parlerons aussi d’huiles essentielles de menthe et de palo santo.

 

Capture d’écran 2014-08-15 à 19.21.30

 

1-L’huile essentielle de menthe poivrée bio

L’huile essentielle de menthe poivrée bio ou, pour un parfum plus doux, mois puissant mais similaire d’effets, l’huile essentielle de menthe verte douce bio, sont généralement cités pour libérer le nez. Mais elles sont aussi très intéressantes, en petites quantités, pour purifier les voies respiratoires basses et augmenter l’amplitude respiratoire. Leur composition, très riche en menthol, présente ce double avantage de désinfecter et/ou d’éviter la contagion et d’inspirer plus largement.

 

Soyez toutefois prudents : l’huile essentielle de menthe poivrée bio, non plus qu’aucune autre huile essentielle de menthe, ne convient pas aux enfants, ni aux femmes enceintes, ni aux épileptiques. Elle doit toujours être utilisée ponctuellement, en petite quantité, en massage et loin du visage et du nez car son arôme est assez drastique. Une goutte dans un mélange à appliquer sur la poitrine, par exemple,  sera suffisante. Diluée dans une base grasse et en association avec une lavande officinale sauvage, un myrte vert, un cyprès ou un pin laricio bio, par exemple.

 

1-L’huile essentielle d’eucalyptus globulus bio

C’est l’un des produits-phare de l’aromathérapie pour une respiration ample et dégagée. Utilisez l’huile essentielle d’eucalyptus globulus bio en prévention et en cure face aux affections virales de l’hiver. A réserver cependant à l’adulte non asthmatique. Possible auprès de l’adolescent à partir de 15 ans en cas de bronchite ou de toux grasse qui provoque des quintes de toux. A la fois mucolytique, expectorante et très virricide, l’huile essentielle d’eucalyptus globulus bio n’aura que des effets bénéfiques sur vos bronches. A condition que vous n’ayez jamais été sujet à aucune forme de respiration asthmatiforme. 3 gouttes maximum par application, seules ou mieux, en synergie avec une huile essentielle type arbre à thé, niaouli ou ravintsara bio.

 

En plus des produits présentés en détail, d’autres sont à utiliser, en complément comme un appoint efficace ou ensemble, pour une synergie douce, à la fois préventive et curative : l’huile essentielle de cyprès bio, qui aide à la fluidité respiratoire, l’huile essentielle de lavande officinale sauvage bio, purifiante, apaisante et bonne généraliste, bien tolérée par tous et  aide à la fluidité respiratoire, l’huile essentielle de pin laricio bio, excellent aussi pour augmenter l’amplitude respiratoire et stimuler le système immunitaire. Ces produits, assez souples d’emploi, peuvent représenter Les 2/3 de la quantité d’huiles essentielles utilisée en massage à chaque application.

 

Pourquoi ne pas essayer l’huile essentielle de palo santo, qui mérite votre attention. Elle est remarquable en cas de faiblesse générale, ce qui est le cas quand on est malade, enrhumé ou encombré. Elle aura de toute façon une action de fond bienfaisante et conviendra à ceux qui veulent essayer autre chose et intervenir en douceur. 3 gouttes maximum par application.

 

Enfin, pour assainir votre maison lorsque l’un des membres de la famille est malade, rien ne vaut une diffusion quotidienne d’huile essentielle de citron zeste bio. C’est un must, connu depuis le Dr. Valnet et qui est toujours d’actualité. Un geste économique et écologique, pour une santé préservée !

 

Comment fabriquer une synergie avec des huiles essentielles pour les voies respiratoires ? Avec quelle base et combien de gouttes ? Voici les principes qui doivent guider toutes vos recettes maison à base d’huiles essentielles et d’huiles végétales ou de macérations solaires. Ils sont très simples à appliquer. Une fois votre mélange effectué ,il est à votre disposition pour toute la saison froide. Conservé dans de bonnes conditions (flacon fermé, à l’abri de la lumière), il pourra servir pendant des mois sans problème : il est stable parce qu’il contient des huiles essentielles riches en alcools et à vertus antiseptiques.

 

Pensez à une dilution systématique dans de l’huile végétale de calophylle inophylle bio aux propriétés anti-virales reconnues ou dans une macération solaire de lavande officinale bio, fluidifiante et anti-inflammatoire

 

La quantité d’huiles essentielles ? 8 gouttes maximum pour un adulte dans une cuiller à moka, avec des maxima spécifiques à respecter pour les menthes, l’eucalyptus globulus et le myrte vert bio. Il suffira de compléter avec d’autres produits très souples d’emploi. 3 à 4 gouttes maximum pour les sujets sensibles et fragiles, et exclusion définitive des huiles essentielles exigeant des précautions d’emploi.

 

Patez sue le principe de deux à trois applications par 24 heures. Enfin, n’oubliez pas que l’utilisation d’huiles essentielles ne dispense pas de consulter votre médecin de famille, seul habilité à poser un diagnostic.

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×