Posté par le 13 juillet 2014 dans Aromathérapie familiale | Aucun commentaire

0 Flares 0 Flares ×

 

Soulager une piqûre de méduse grâce à l’aromathérapie et à des soins appropriés : voilà qui peut être utile pour éviter de se gâcher une partie des vacances !

 

Ici, en Corse, on connaît le problème. Tous les ans ou presque, des baigneurs se font piquer par des méduses. Parfois, la sensation de brûlure est supportable mais son traitement n’est pas à négliger. Parfois, c’est insupportable : une impression de décharge électrique et une douleur très vive. Quelque chose qui ressemblerait à la souffrance provoquée par des dizaines de piqûres de guêpe subies au même endroit. Impossible de rester calme, la douleur est intense, continue et l’inflammation démarre, avec son cortège de démangeaisons irrépressible. C’est alors que soulager une piqûre de méduse par l’utilisation des huiles essentielles anti-inflammatoires et antalgiques prend tout son sens. Cela évite aussi de garder une cicatrice tout l’été et pendant encore un ou deux ans. Vous soigner au naturel, sans pommade à la cortisone, c’est un choix personnel. Vitalba vous guide : des huiles essentielles bio offrent, en théorie, des réponses à cette situation mais sur le plan pratique, un seul produit soulage vraiment.

 

Voyons ce qu’il convient de faire  juste après la piqûre de méduse.

 

- agissez rapidement. Cela enraye la propagation du venin dans les tissus qui ont été en contact avec la méduse. D’ailleurs, qu’elle soit vivante ou morte, une méduse reste toxique pour le corps humain. Agir signifie, en première intention, rincer à l’eau de mer pendant un bon quart d’heure. Attention : ne vous rincez pas à l’eau douce ! Les parties urticantes que l’animal marin a laissés votre peau éclateraient et libèreraient leur venin. Une dose supplémentaire dont vous pouvez vous passer !

 

- ôtez les filaments de méduse restés sur votre peau en frottant doucement avec une cartonnette ou même, avec une carte bleue. Ca fonctionne très bien et cela vous débarrasse d’une partie du problème.

 

phlycstop_003__200

 

- évitez tout ce qui va augmenter l’inflammation. Pas d’exposition au soleil, par exemple : posez un pansement en gaze sur votre blessure. Pour soulager une piqûre de méduse ce geste est vraiment bienvenu. L’apposition d’une crème solaire à fort indice de protection reste insuffisant. De plus, en posant un filtre sur votre peau, il empêche au soin aromatique de pénétrer. Sous la gaze, la chaleur douce soulage la douleur et favorise la pénétration du mélange d’huile essentielle de camomille matricaire bio et d’huile végétale de jojoba bio (voir mon article « Quelles huiles essentielles pour partir en vacances« )

 

Si votre situation ne s’améliore pas visiblement dans les 48 heures, n’hésitez pas à consultez un médecin.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×